Énergie.

Les trains des CFF sont aujourd’hui déjà alimentés à 90% en courant électrique d’origine hydraulique. Les 10% restants sont constitués par l'énergie nucléaire. D’ici à 2025, tout le courant de traction proviendra de sources renouvelables. Outre la garantie d’origine des énergies renouvelables, qui est une pratique courante dans le secteur, les CFF feront des efforts concrets pour s’assurer que les 10% manquants peuvent provenir de leurs propres installations ou au moins d’installations sous contrat. Les CFF négocient actuellement ce point et communiqueront en temps voulu.

D’ici à 2030, les CFF entendent économiser 850 GWh par an, soit près de 30% de leur consommation totale d’énergie ou l’équivalent de la consommation annuelle d’environ 200 000 ménages. Pour atteindre cet objectif ambitieux, les CFF mettent en œuvre de vastes mesures d’économie d’énergie dans toutes les divisions, notamment au niveau du trafic voyageurs et marchandises ainsi que des bâtiments et des installations de l’infrastructure ferroviaire. Pour en savoir plus, consultez le chapitre «Efficacité énergétique».

Au sein de CFF Cargo, un groupe de projet élabore des mesures concrètes pour réduire les besoins énergétiques. Il étudie en outre de nouvelles technologies, encourage les systèmes d’assistance à la conduite et s’efforce d’optimiser la conception d’horaires.

Contenu complémentaire