Rapports de gestion.

Bilan 2017: net recul du trafic par wagons isolés.

CFF Cargo International a pu améliorer son résultat en 2017, en dépit de l’interruption de la ligne à Rastatt (Allemagne) pendant sept semaines. En revanche, le trafic par wagons systématique de CFF Cargo Suisse a légèrement fléchi pour les wagons chargés (?0,8%), alors que le transport de quantités réduites et irrégulières en trafic par wagons isolés a subi un net recul (?14,5%). Cette tendance est appelée à s’accentuer. CFF Cargo a clôturé l’exercice sur une perte de 239 millions de francs (2016: +1 million). Ces chiffres tiennent compte de la perte opérationnelle de 31 millions de la division Cargo, de la constitution de provisions à hauteur de 19 millions pour la phase de restructuration, ainsi que d’une correction de valeur de 189 millions.

La correction de valeur s’accompagne impérativement d’un programme d’assainissement et de développement destiné à promouvoir l’attractivité du fret ferroviaire dans une optique de création de partenariats. CFF Cargo aspire à devenir une entreprise aux structures allégées et aux activités axées sur les besoins de sa clientèle et les atouts du chemin de fer. Son objectif est de renforcer le trafic par wagons systématique, pilier de la logistique suisse, en exploitant le potentiel d’automatisation des nouvelles technologies telles que la technique des capteurs ou l’attelage et l’essai des freins automatiques. Dans le domaine du trafic par wagons isolés, près de 170 points de desserte vont être examinés en collaboration avec les clients au cours des prochaines années. La conclusion de nouveaux partenariats avec d’autres acteurs du marché et investisseurs vise en outre à consolider le positionnement de l’entreprise.

La suppression, d’ici à 2020, de 330 postes sur les 2200 actuels est malheureusement inévitable au vu des développements requis. À la fin 2023, CFF Cargo devrait pouvoir continuer à fournir ses prestations avec environ 800 collaborateurs de moins qu’à l’heure actuelle. D’ici là, 750 personnes vont quitter l’entreprise via les fluctuations naturelles, en raison notamment de plusieurs centaines de départs à la retraite. Lors de cette phase de transition, il sera essentiel d’offrir des perspectives aux collaborateurs. CFF Cargo est prête à investir 10 millions de francs dans le perfectionnement de son personnel.

Archives rapports de gestion

Contenu complémentaire