Rapports de gestion.

L’exercice 2020 a été marqué par la pandémie de coronavirus.

Alors que CFF Cargo avait dégagé un résultat équilibré en 2019, l’exercice 2020 a fait les frais de la crise sanitaire. La réduction des dépenses n’a pas suffi à compenser la baisse significative du volume de transport et la chute des recettes. Malgré les 19 millions de francs de subventions débloqués par la Confédération pour faire face à la pandémie de coronavirus, CFF Cargo clôture l’exercice 2020 sur une perte de 34,7 millions de francs.

Les prestations de transport ont diminué de 11,9 % par rapport à 2019. Les branches de la chimie (–26,7 %), de la sidérurgie (–15,0 %) et des huiles minérales (–6,7 %), ainsi que le trafic de transit avec DB Cargo (–19,1 %), ont subi les pertes les plus importantes. Les autres branches ont elles aussi fortement souffert des conséquences de la pandémie. Seules les prestations de transport du commerce de détail (+0,8 %) et des services postaux (+0,2 %) sont restées stables.

Si les coûts de production ont globalement pu être réduits de 5,1 % par rapport à 2019, le nombre de wagons acheminés a reculé de 9,3 % à cause de la pandémie, soit près du double de l’exercice précédent. De plus, le réseau de trafic par wagons complets, rigide et calé sur l’horaire, n’est pas adapté aux brusques variations extrêmes de quantités. 

Archives rapports de gestion