Rapports de gestion.

Bilan 2018: CFF Cargo retrouve des chiffres positifs.

Avec un résultat de 12,9 millions de francs, CFF Cargo retrouve des chiffres positifs. Les mesures d’assainissement et d’amélioration de la performance ont porté leurs fruits. Des effets uniques sont toutefois survenus en 2018, comme des amortissements plus faibles en raison de la correction de valeur de 2017 ou encore des ventes de matériel roulant. À partir de 2019, les subventions qui avaient été progressivement réduites au fil des années, jusqu’à 8 millions de francs dernièrement, seront supprimées. CFF Cargo ne recevra donc plus d’aides directes de la Confédération.

La situation reste globalement tendue. CFF Cargo fait face à une vive concurrence. Par ailleurs, son activité implique que le chemin de fer soit implanté aux endroits où l’entreprise peut exploiter ses atouts, et où les clients sont disposés à payer le prix demandé. Le trafic par wagons systématique, qui revêt une importance stratégique certaine pour l’approvisionnement de la Suisse, a évolué positivement par rapport à l’exercice précédent (+ 1,7% de son chiffre d’affaires). Le trafic par wagons isolés a encore reculé de 2,4% et subit une pression de plus en plus forte. D’ici à la fin de l’année 2019, CFF Cargo examinera avec ses clients des alternatives à la desserte quotidienne fixe, comme les livraisons groupées. Cela permettra d’éviter des mauvaises surprises aux clients. Dans les régions pilotes, les premiers retours indiquent que dans 60% des cas environ, il a été possible de trouver de solutions meilleures qu’avant par le rail.

Depuis janvier 2019, CFF Cargo est une société indépendante du groupe CFF. Les CFF posent ainsi les bases d’une prise de participation par des tiers d’ici à la fin de l’année. La recherche de partenaires par CFF Cargo a éveillé l’intérêt en Suisse et à l’étranger. Les offres sont actuellement étudiées et négociées.

Grâce à une hausse des recettes de 11,6 millions de francs, SBB Cargo International a enregistré un résultat positif de 6,1 millions de francs. 

Archives rapports de gestion